CP YVETOT

4ème tour du tournoi OPEN

Nouvelle Victoire de Didier Hanonge  devant Jordan Pinel et Sébastien Dehors. Didier prend la première place du classement général à la trêve. Qui pourra l’empêcher de décrocher une nouvelle fois le titre ?

Prochain tour Vendredi 13 janvier 2017

Capture d’écran 2016-12-18 à 10.12.01

Classement provisoire après 4 tours

 

Capture d’écran 2016-12-18 à 10.12.34

3ème tour du tournoi OPEN

Nouvelle Victoire de Didier Hanonge mais Loïc Lavice fait de la résistance et conserve la première place du classement provisoire. Belle troisième place de Jordan Pinel toujours en progression ( En photo ci-dessus ).

Prochain tour Vendredi 2 décembre 2016

Capture d’écran 2016-11-13 à 18.24.02

Classement provisoire après 3 tours

Capture d’écran 2016-11-13 à 18.24.32

 

 

 

 

2ème tour du tournoi OPEN

Ce sont 15 joueurs qui se sont affrontés vendredi 24 octobre dernier pour le second tour du tournoi OPEN du CPY et l’on peut noter l’entrée de Didier et de Thomas qui s’imposent mais c’est Loïc qui conserve la tête au général devant Sébastien. Vont-ils résister longtemps ? Pour le savoir rendez-vous Vendredi 4 Novembre pour le tour N°3.

Capture d’écran 2016-11-01 à 11.30.19 Capture d’écran 2016-11-01 à 11.25.39

presse Nationale 3 : Yvetot s’attend à souffrir

Pour les pongistes yvetotais, la saison aurait pu commencer plus mal. Certes, le CP Yvetot s’est incliné à Mondeville (8-2) à l’occasion de leur premier match de N3 il y a dix jours, mais au vu du niveau de l’adversaire, il n’y a pas à rougir. Les Yvetotais ont notamment croisé la route des n°467, 553 et 848 français.

Dès le premier match, Antoine Leseur était proche d’un exploit en menant d’abord 2 sets à 1 avant de s’écrouler et de perdre en 5 sets. Didier Hanonge a ensuite perdu 3 sets à 1, mais les manches étaient plutôt disputées. Thomas Decroix a dans un premier temps perdu 3 sets à 0 puis a battu son deuxième adversaire 3 sets à 1. Un peu plus tôt, le premier point yvetotais avait été décroché par Antoine Leseur, victorieux en 5 sets. Le quatrième homme cauchois, Stan Madelin a fait forte impression. Plutôt habitué à jouer en division régionale, il a dû remplacer le déserteur Mikaël Hamel au pied levé. Madelin a donc remporté le premier set de son premier match et a même eu une balle de 2-0. Cependant, son adversaire a repris le dessus pour s’imposer 3 sets à 1. Son deuxième match était du même acabit : il a perdu le premier set mais a remporté le deuxième 12-10, a obtenu une balle d’égalisation à 2 sets partout pour finalement s’incliner 3 sets à 1.

Malgré la défaite, les Yvetotais sont satisfaits : « On ne peut pas dire qu’il y ait eu correction. Les gars étaient contents », témoigne Philippe Beyer.

« On ne va pas se maintenir »

La deuxième rencontre des pongistes aura lieu samedi, à domicile cette fois. Mais l’adversaire sera d’un calibre encore supérieur. Il s’agit de l’équipe des Pavillons-sous-Bois, qui a terminé à la deuxième place de N3 la saison dernière et est favorite pour cet exercice. Les Franciliens comptent notamment dans leurs rangs le n° 178 français. La tâche sera difficile, à l’image de cette première partie de saison à l’issue de laquelle le coach ne voit pas d’autre issue que la descente : « Nous sommes totalement conscients qu’on ne va pas se maintenir. Cette première phase va nous servir à préparer le retour en prénational », conclut le coach.

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.01.10

annonce CP Yvetot 1 -VS- Pavillonnais SE 1

Capture d’écran 2016-09-28 à 09.18.17Capture d’écran 2016-09-28 à 09.18.54

presse interclubs nationaux : Didier Hanonge, le gentleman

Il est très loin le temps où Didier Hanonge remportait le titre de champion de France minimes. Beaucoup d’eau à couler sous le pont depuis. Des centaines de matches ont été joués au plus haut niveau en N1, N2, N3 par le joueur originaire d’Evreux, aujourd’hui au CP Yvetot.

Ingénieur chez Technip Flexi-France au Trait, sa carrière professionnelle l’a éloigné de la compétition pendant 15 ans. Et puis en 2011, à 45 ans, il a été repris par le virus. « De retour d’Australie où j’étais en poste, mon fils Thibault voulait jouer au tennis de table. Je l’ai amené au club d’Yvetot qui a aussitôt sauté sur l’occasion pour me demander si je voulais rejouer. J’ai accepté, raconte-t-il. Dans quelque temps, mon désir est de me retrouver dans la même équipe que mon fils. »

Depuis quatre ans qu’il est au sein du club cauchois, il a retrouvé les automatismes qui avaient fait de lui le joueur phare de l’Evreux EC, son club de cœur, le seul qu’il ait connu avant de s’installer dans le pays de Caux. « Ce qui a le plus changé pour moi, ce sont les sets en 11 points, c’est ce qui est le plus dur à gérer », avoue-t-il.

« Une trahison »

Demain, il sera de nouveau sur le pont en Nationale 3 avec le CP Yvetot qui s’est patiemment développé pour atteindre ce niveau. « L’arrivée de Mickaël Hamel avait créé une dynamique, une ambiance dans notre équipe et favorisé notre accession », raconte l’Yvetotais. Et puis, au dernier jour des mutations en juin, Mickaël Hamel (n° 537) partait dans un autre club, sans prévenir. « On a vécu ça comme une trahison et on n’a pas eu le temps de recruter un autre joueur pour le remplacer », raconte-t-il.

L’équipe formée d’Antoine Lesueur (19), Thomas Decroix (17), Didier Hanonge (17), le plus expérimenté, et Stanislas Madelin (16), qui reprend du service, se trouve ainsi terriblement affaiblie et ne se fait pas beaucoup d’illusion sur ses chances de maintien. « On ne va pas baisser les bras, nous allons essayer de rester sur la même dynamique que l’an dernier. On forme une équipe de battants. On se dit que cette phase en nationale va pouvoir permettre à certains d’entre nous de découvrir le haut niveau. »

Le Seinomarin se projette même un peu plus loin. « Nous devons continuer à chercher un remplaçant, car si nous descendons en Prénationale, il faudra essayer d’y rester. »

Didier Hanonge en Normandie, c’est un nom, une éthique, une sportivité, c’est un gentleman qui nourrit encore, pour le plaisir, un dessein : « Mon vœu, cette saison serait de participer aux championnats de France vétérans 2. Pour retrouver des joueurs de ma génération. »

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.01.10

Réunion des arbitres de Tennis de Table de Haute-Normandie.

  •  En N1 (♂ et ♀), pour arbitrer, il faut être au minimum arbitre régional.
  • Dans les niveaux inférieurs, N2, N3, Pré-Nat (♂ et ♀), pour arbitrer, il faut être au minimum arbitre de club.
  • Dès la Pré-Nationale, la balle doit être en plastique, en sachant qu’à partir de la saison 2017/2018, les balles plastiques seront obligatoires.
  • Dès cette saison, les benjamins peuvent jouer dans les championnats séniors.
  •   Les JA doivent officier trois rencontres par saison.
  • Les rencontres de Régionale (♀) se joueront le samedi à 15 heures (début de la rencontre).
  • Les rencontres de Pré-nationale (♂ et ♀) débuteront à 16 heures et de Régionale (♂) également le samedi.
  • Les rencontres de Nationale 1, 2, 3 se joueront le samedi dès 17 heures (début de la rencontre).
  • Le logiciel GIRPE sera obligatoire lors de la saison 2017/2018 pour les équipes nationales. A savoir, le CDTT76 organisera des formations GIRPE (Gestion Informatisée des Rencontres Par Équipes) et SPID ouvertes à tous les licenciés désireux de s’impliquer.
  •  En ce qui concerne les conseils aux joueurs, la décision de l’ETTU a été refusée par la FFTT, donc aucun changement pour les conseils.
  • Sur la feuille de rencontre, il faudra marquer à gauche du nom du joueur, le cas échéant, un A : Abandon ou un F : Forfait. Aussi, il est inutile de signer le verso de la feuille de rencontre s’il n’y a pas de cartons, de réserves ou de réclamations (consigne FFTT).
  • Lors de la 1re phase, seul le meilleur 2ème de R2 montera en R1 et non plus tous les 2èmes. Lors de la 2ème phase, une poule de R4 sera supprimée soit huit équipes, il faut donc s’attendre à davantage de descentes.
  • Dates à retenir 18-19/03/2017 : Tour de critérium individuel, à Saint-Pierre-Lès- Elbeuf. JA3 le 1-2/04/2017.
  • Fusion de la Basse et de la Haute-Normandie dès la saison prochaine, les discussions sont en cours. Réunion au mois de novembre à Deauville.
  •   UNATT : Union Nationale des Arbitres de Tennis de Table.
  • ! Attention : Pensez à valider vos licences avec le certificat médical avant la première compétition que vous ferez, à défaut, vous n’aurez pas le droit de jouer.

Quentin COTE