presse : une montée historique pour le club d’Yvetot.

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.01.10

Vainqueur samedi de l’entente Saint-Pierraise, le CP Yvetot accède à la Nationale 3, un niveau que le club n’a jamais connu.

A l’occasion du dernier match de la saison disputé samedi dernier face à l’entente Saint-Pierraise, les Yvetotais du CPY ont validé leur montée en Nationale 3. Le score est large (8-2) mais justifié selon Philippe Beyer, l’entraîneur du CPY. « Quand on a vu la compo de l’équipe en face on s’est dit que c’était tout bon. Ils avaient fait un coup de bluff en annonçant un joueur qui n’est pas venu. »

Yvetot a mené la danse dès les premiers matches. Mikaël Hamel et Didier Hanonge ont gagné en trois sets, tandis qu’Antoine Leseur a eu un peu plus de mal à se défaire d’Andrezj Jakubowicz, le numéro un adverse. Le match est allé au bout des cinq sets mais à l’issue de celui-ci, le CPY menait déjà 3-0. Thomas Decroix a subi la première défaite de la soirée face à Didier Romedenne sur un match en quatre sets.

_MG_6210

 

 

Recrutement

Sur les quatre simples restants, les Yvetotais ont enchaîné les victoires plus ou moins aisément. Ainsi, Thomas Decroix a livré un match à suspens face à Jakubowicz. Il a gagné son premier set 16-14, le deuxième 11-6. Moins en réussite sur le troisième set, il s’est incliné 13-15. Un quatrième set remporté 11-9 a donné un point de plus à son équipe qui menait désormais 6-1.

Avant les doubles, Yvetot menait alors 7-1. Une victoire sur les deux doubles leur assurait le gain du match. Ce fut chose faite avec la paire Hamel – Leseur, en cinq sets.

« On est ravi, c’est unique dans l’histoire du club. » L’entraîneur Philippe Beyer pouvait avoir le sourire à la fin de l’épreuve. Jamais le CPY n’a connu un tel niveau.

La N3 sera un challenge pour le club cauchois, qui pense déjà au maintien. « Il faut au moins mettre deux équipes derrière nous pour être tranquille » affirme le président Martial Foucourt.

Avant d’aborder cette nouvelle saison pleine de défis, l’équipe compte recruter un joueur qui pourrait la renforcer. Chaque club peut muter un joueur par saison.


 

Capture d’écran 2016-05-10 à 07.45.18

ARTICLE CC

%d blogueurs aiment cette page :